mardi , 24 mai 2022
malp - stock.adobe.com

L’hydrogène se révèle être un dangereux amplificateur de l’effet de serre !

Dernière modification le 16-4-2022 à 13:19:53

Alors que nombre de solutions technologiques visant à contrer les effets du réchauffement climatique tablent sur l’hydrogène, il apparaît que ce gaz est en réalité lui aussi indirectement un puissant gaz à effet de serre. C’est ce que révèle une étude du département britannique de l’économie, de l’énergie et de la stratégie industrielle (BEIS) publiée le 8 avril 2022.

Les scientifiques britanniques ont montré que la molécule d’hydrogène exerce une action indirecte sur le climat en réagissant avec celles d’autres gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère, dont elle augmente le potentiel de réchauffement. Les émissions fugitives d’hydrogène peuvent ainsi produire indirectement des effets de réchauffement 11 fois pires que ceux du CO2, notamment en prolongeant la durée de vie du méthane, note cette étude.

«Toute fuite d’hydrogène (non brûlé) entraînera donc indirectement une augmentation du réchauffement climatique, et atténuera les réductions d’émissions de gaz à effet de serre qui pourraient résulter du remplacement de combustibles fossiles par de l’hydrogène», soulignent les chercheurs.

Ces effets sont encore peu étudiés alors même que de nombreux pays misent massivement sur l’hydrogène comme alternative au pétrole et au charbon. Il est également à rappeler qu’à l’heure actuelle, l’hydrogène, encore essentiellement produit à base d’énergie fossile et non d’énergies renouvelables, est encore loin d’être vert.

Étude originale

Fuites

Quelques-uns des très rares articles à traiter ce sujet et uniquement sur des sites spécialisés:

Vérifier aussi

Voyages en Russie absolutiste – Vie et mort de quatre opposants

Dernière modification le 21-5-2022 à 9:40:37 « Voyages en Russie absolutiste », de Jil Silberstein : quatre Russes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.