mercredi , 29 mai 2024
sergojpg - stock.adobe.com
sergojpg - stock.adobe.com

Ressources

Dernière modification le 21-2-2024 à 13:49:47

Cette rubrique regroupe une sélection d’articles, de liens et de vidéos essentielles qui concernent les ressources en rapport avec le climat et l’environnement.

À nos chers « Technosolutionnistes » Bertrand Piccard, Roger Nordmann et consorts.

Dans un monde en proie à l’urgence climatique, un paradoxe criant émerge : pour limiter le réchauffement planétaire et décarboner nos économies, une frénésie minière d’une ampleur sans précédent a pris son envol. Cette industrie, parmi les plus toxiques et énergivores, se développe de façon exponentielle pour alimenter en matières premières les technologies « vertes » telles que les batteries des voitures électriques, les métaux pour les smartphones et les ordinateurs.

En l’espace de deux décennies seulement, les volumes de métaux extraits dans le monde ont doublé, et dans les deux décennies à venir, les entreprises minières aspirent à produire autant de métaux que toute l’histoire de l’humanité en a nécessité jusqu’à présent.

Celia Izoard, journaliste, dénonce ce qu’elle qualifie de « mensonge criminel » : l’idée selon laquelle l’électrification du système énergétique mondial permettrait d’éliminer les émissions de carbone.

Celia Izoard, journaliste, dénonce ce qu’elle qualifie de « mensonge criminel » : l’idée selon laquelle l’électrification du système énergétique mondial permettrait d’éliminer les émissions de carbone.
Car l’extraction minière engendre bien plus de déchets que de ressources, créant des montagnes de matières toxiques et dangereuses qui perdureront pendant des siècles.

Les mines requièrent d’énormes quantités d’eau et d’énergie, tout en ayant des répercussions désastreuses sur les écosystèmes et les droits humains. En réalité, elles détruisent davantage de ressources qu’elles n’en produisent. Dans son livre « La ruée minière au XXIème siècle », Celia Izoard dévoile les dessous du discours des entreprises qui prônent la « mine durable, verte et sociale » comme étant un moteur de transition vers les énergies décarbonées.

Pour elle, la seule solution viable consiste à revoir nos modes de vie et à réduire nos besoins en énergie de manière drastique.

Pour elle, la seule solution viable consiste à revoir nos modes de vie et à réduire nos besoins en énergie de manière drastique. Cela implique des changements majeurs que les élites du capitalisme mondialisé refusent d’entreprendre. Face à cette impasse, il est crucial de comprendre ce que signifie réellement l’extraction minière au XXIème siècle, pourquoi la notion de mine verte et responsable est un mirage, et quels bouleversements majeurs il faut opérer dès maintenant pour sortir de l’extractivisme.

Autres entretiens remarquables

Les terres rares ?