vendredi , 25 juin 2021

Suisse et autarcie ?

Dernière modification le 10-12-2020 à 18:57:04

Le bilan climatique actuel nécessite une baisse des émissions CO2 de 7.6% l’an

Rapport d’activité mondial sur l’action climatique 2019 sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions.
Si les politiques, les mesures et les engagements collectifs peuvent permettre une réduction des émissions de 7,6 % par an entre 2020 et 2030, il est POSSIBLE de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C
Source : www.unenvironment.org (1) / www.unenvironment.org (2) / unfccc.int

Deux-tiers de l’empreinte gaz à effet de serre de la Suisse sont générés hors territoire national

Quelles solutions ?

Pour atteindre cet objectif, des actions concrètes et radicales sont nécessaires.
L’autarcie pourrait-elle en faire partie ? Une Suisse résiliente ?

Les surfaces cultivables permettraient aux Suisses de vivre en autarcie

Les surfaces cultivables actuelles permettent théoriquement de nourrir toute la population, selon une étude fédérale. Mais les Suisses devraient alors modifier largement leurs habitudes alimentaires. Cette étude a été réalisée par le centre de compétences de la Confédération pour la recherche agricole (Agroscope), sur mandat de l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique (OFAE) du pays. Les spécialistes du centre ont conçu un modèle mathématique qui optimise l’utilisation des surfaces agricoles existantes. Et ils parviennent à la conclusion que la Suisse a les moyens de nourrir sa population sans importations, moyennant quelques adaptations.

“Ce ne serait pas possible avec une consommation aussi abondante qu’aujourd’hui, il faudrait vivre plus modestement”, reconnaît le chercheur en socio-économie. Stefan Mann, RTS 24 juillet 2018 audio et vidéo

Situation actuelle

L’approvisionnement alimentaire est vital pour les humains. La production suisse couvre, en moyenne, 50 % de la demande. Cela signifie que notre pays est tributaire de l’étranger pour couvrir totalement ses besoins en aliments.
Source avec références : www.bwl.admin.ch

Les surfaces cultivables permettent un approvisionnement suffisant en calories

Avec 2340 kcal par habitant et par jour, les surfaces agricoles de Suisse permettraient d’assurer l’auto-approvisionnement de la population – c’est ce que montrent des simulations effectuées par Agroscope, sur mandat de l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays.
Source avec références : www.isceco.admin.ch

Analyse de potentiel

La présente analyse de potentiel montre comment la production indigène suisse pourrait, en utilisant au mieux les surfaces cultivables, contribuer à garantir l’approvisionnement de la Suisse en denrées alimentaires s’il devenait impossible de les importer. Elle poursuit ainsi la tradition du Plan alimentaire, publié pour la dernière fois en 1990 (PA90), sans se concentrer toutefois sur un scénario précis. Parallèlement, elle intègre les surfaces d’assolement (SDA), élément fondamental de production garantissant à la population suisse le minimum vital en calories. Selon le Plan sectoriel des surfaces d’assolement entré en vigueur en 1992, la Suisse doit disposer d’un contingent minimum de 438 560 hectares en SDA, dont la qualité est conforme au Plan sectoriel des surfaces d’assolement publié en 2006 par l’Office fédéral du développement territorial.
Source et références (9.11.2020) : www.bwl.admin.ch

Luc Thomas, directeur de Prométerre (24.07.2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *