lundi , 26 août 2019
Accueil / La situations / Réchauffement climatique

Réchauffement climatique

Dernière mise à jour le

Urgence climatique ?

Aujourd’hui, nous pouvons dire que tous les scientifiques sérieux sont d’accord sur les causes du réchauffement climatique. Nous sommes bien entrés dans l’anthropocène. Quant aux conséquences, elles ne sont que partiellement prévisibles. En effet, les boucles de rétroactions pourraient emballer le processus plus rapidement que prévu? Ce que l’on peut affirmer à ce jour, c’est l’urgence d’agir !

Le rapport du GIEC de 400 pages, établi par près d’une centaine d’auteurs de quarante pays, basé sur plus de 6’000 études scientifiques, nous dit que si le réchauffement climatique venait à dépasser les +1,5 °C, les conséquences seraient sévères. Tant pour la vie sur Terre que pour la santé de nos économies. Dès 2017, nous avons atteint 1 °C d’augmentation depuis l’époque préindustrielle.

Certains disent que ce rapport est trop alarmiste, tout comme les quatre précédents. Pourtant, dans l’étude de Global Environmental Change, publiée en 2013, une équipe d’historiens montre que les prévisions commentées dans les versions précédentes ont toujours été inférieures à ce qu’il s’est produit.

Paléotempératures sur Terre

Source Wikipedia

paleotemperatures sur terre

Changement climatique: Dioxyde de carbone atmosphérique

Le dioxyde de carbone atmosphérique moyen mondial en 2017 était de 405,0 parties par million (ppm ), avec une marge d’incertitude de plus ou moins 0,1 ppm. Les niveaux de dioxyde de carbone sont aujourd’hui plus élevés qu’au cours des 800 000 dernières années.

En fait, la dernière fois que la quantité de CO 2 atmosphérique était aussi élevée était il y a plus de 3 millions d’années, lorsque la température était supérieure de 2 à 3 ° C (3,6 à 5,4 ° F) à celle de l’ère préindustrielle, et niveau était de 15 à 25 mètres (50 à 80 pieds) plus élevé qu’aujourd’hui.

Les concentrations de dioxyde de carbone augmentent principalement à cause des combustibles fossiles brûlés à des fins énergétiques. Les combustibles fossiles tels que le charbon et le pétrole contiennent du carbone que les plantes ont extrait de l’atmosphère par la photosynthèse au cours de plusieurs millions d’années. Nous renvoyons ce carbone dans l’atmosphère en quelques centaines d’années seulement.

Source et détails : www.climate.gov (version française).

Changement climatique Suisse

Source meteosuisse.admin.ch

Ecarts de température à la moyenne 1961-1990 en Suisse pour chaque année depuis 1864. Les années en dessous de la moyenne sont en bleu, les années au-dessus de la moyenne sont en rouge. La partie inférieure du graphique montre les écarts à la moyenne sur une décennie avec les colonnes colorées en bleu ou en rouge. 

Rapport du GIEC en détail

Rapport Spécial du GIEC,
résumé à destination des enseignants

Suivre le réchauffement, mois après mois

  • NASA GISS data.giss.nasa.gov voir la section DATASETS > Temperature > GISS Surface Temperature Analysis
    L’analyse de la température de surface de GISS est une estimation du changement de température de surface globale. Les graphiques et les tableaux sont mis à jour vers le milieu de chaque mois à l’aide des fichiers de données actuels de NOAA / NCEI GHCN v3 (stations météorologiques), ERSST v5 (zones océaniques) et SCAR (stations antarctiques), combinés comme décrit dans notre publication de décembre 2010 ( Hansen et al 2010 ). Ces fichiers mis à jour intègrent des rapports pour le mois précédent, ainsi que des rapports en retard et des corrections pour les mois précédents.

Ensembles de données climatiques et recherches

  • NCAR | UCAR climatedataguide.ucar.edu/climate-data
    Recherchez et accédez à 201 ensembles de données couvrant l’atmosphère, l’océan, la terre, etc. Explorez les indices climatiques, les réanalyses et les données satellitaires et comprenez leur application aux métriques des modèles climatiques. Il s’agit du seul portail de données qui combine la découverte de données, les métadonnées, les chiffres et une expertise de classe mondiale sur les forces, les limites et les applications des données climatiques.

Articles et études

RTS, dossiers, documentaires, infos

Vidéos

Dominique Bourg

Climat, collapsologie, biodiversité, coopération, Darwin, Extinction Rebellion, technologies, sobriété, la “honte de prendre l’avion”, la 5G…

RTS Pardonnez-moi 12.05.2019

Appel de 15’000 scientifiques

Claire Nouvian, 28 minutes – ARTE le 24.12.2018  (appel de 15’000 scientifiques, séquence de 9:00 à 10:20)

Historique du changement climatique

1780 Horace Bénédict de Saussure mesure les effets thermiques du rayonnement solaire à l’aide de boîtes transparentes qu’il dispose dans la vallée et au sommet d’une montagne.

1827 Joseph Fourier est probablement l’un des premiers à avoir proposé, en 1824, une théorie selon laquelle les gaz de l’atmosphère terrestre augmentent la température à sa surface — c’est une première ébauche de l’effet de serre. Source fr.wikipedia.org

1896 Svante August Arrhenius suggère que les émissions humaines de CO2 devraient être suffisantes pour prémunir le monde d’une nouvelle ère glaciaire. Il y estime qu’une terre plus chaude serait nécessaire pour nourrir la population humaine qui augmente rapidement. Il présente très clairement un monde plus chaud comme un changement positif. À partir de ce moment, sa théorie sur l’effet de serre gagne de l’attention. Source fr.wikipedia.org

1950 David Keeling, met au point un instrument de mesure de la teneur de l’atmosphère en CO2. Il s’aperçoit vite que ce gaz se répartit uniformément dans tout endroit de la Terre, et ne reste pas confiné aux seuls continents industrialisés. Source www.contrepoints.org

1958 Charles David Keeling commença à collecter des prélèvements de dioxyde de carbone en 1958. En 1960, il a établi qu’il existe de fortes variations saisonnières dans le taux de CO2 avec le niveau des pics atteints durant la fin de l’hiver de l’hémisphère nord. Une baisse de ces taux a lieu ensuite pendant le printemps et le début de l’été tandis que les plantes poussent. En 1961, Keeling fournit des résultats de mesures, qui ont donné naissance à la fameuse courbe de Keeling, montrant que les niveaux de CO2 augmentaient fortement, une tendance qui n’a cessé de s’accentuer depuis. Source fr.wikipedia.org / Histoire de la découverte du réchauffement climatique : l’effet de serre et le CO2 (IV) www.23dd.fr/climat/

1963-1965 Au début des années 1960, la National Science Foundation cessa de financer ses recherches expliquant sa décision par la routine des recherches menées. Malgré ce désintérêt, la fondation utilisa les recherches de Keeling dans son rapport d’urgence sur l’effet de serre en 1963. En 1965, un rapport du Comité consultatif scientifique du président Lyndon Baines Johnson alerta de la même façon des dangers de l’effet de serre. Source fr.wikipedia.org / Rapport p.82 PDF

1965 Les scientifiques ont mis en garde le président américain contre le réchauffement climatique. Comme l’a souligné l’Association américaine pour l’avancement des sciences, le comité consultatif scientifique du président américain Lyndon Johnson lui a envoyé un rapport intitulé Rétablir la qualité de notre environnement. Source www.theguardian.com

1979 La Fondation Nationale des Sciences américaine (NSF) juge la situation suffisamment inquiétante pour se réunir. Démarrage du programme mondial de recherches sur le climat ou PMRC (en anglais World Climate Research Programme, WCRP). La première Conférence mondiale sur le Climat, à Genève (1980). Source fr.wikipedia.org et www.contrepoints.org /

1979 Le «New York Times» a publié une très longue enquête pour rendre compte des atermoiements côté américain qui ont empêché l’émergence de mesures fortes pour réduire les émissions de carbone quand il en était encore temps, entre 1979 et 1989. Un récit captivant salué dans la communauté scientifique, une page de notre histoire universelle dont voici les grandes lignes: 1979-1982 : “Comment nous avons perdu le combat contre le changement climatique” Le Temps  24.08.2018, lire l’article www.letemps.ch/sciences/

1982 la station climatique soviétique de Vostok montre que, sur 140.000 ans de composition atmosphérique. Démonstration de la corrélation entre température et taux de CO2. Le CIUS, Programme international Biosphère-Géosphère (PIGB) est lancé. Source fr.wikipedia.org et www.contrepoints.org

1987 … à suivre (en cours de rédaction).

Penser le changement climatique (16e-21e siècles): www.encyclopedie-environnement.org