vendredi , 27 novembre 2020

L’Arctique fond, des tonnes de mercure libérées

Dernière modification le 21-11-2020 à 21:39:09

Les scientifiques ont trouvé des toxines en très grandes quantités en Arctique. À mesure que le pergélisol fond, le mercure envahit les ères glacées.

On parle beaucoup de la fonte de la banquise. Moins du dégel du pergélisol. Le sol gelé de l’Arctique constitue pourtant le plus important réservoir de carbone de la planète. S’il venait à dégeler et à libérer l’intégralité de ses réserves de gaz à effet de serre, les températures pourraient augmenter de 12 °C ! Ces estimations vont bien au-delà des 4,8 °C d’élévation à l’horizon 2100 prévus par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) dans son pire scénario.

Le pergélisol cache aussi de grandes réserves de mercure, métal pouvant être toxique et qui à mesure que la Terre se réchauffe pourrait contaminer les poissons et autres animaux marins, voire menacer la santé des Hommes.

Lire l’article entier : NATIONAL GEOGRAPHIC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *