lundi , 26 août 2019
Accueil / Conséquences / Méthane

Méthane

Dernière mise à jour le

Il est, après le CO2, le principal gaz à effet de serre. C’est le méthane (CH4), un gaz à effet de serre 85 fois plus puissant que le CO2. Sa concentration croit très rapidement dans l’atmosphère, indiquent les dernières observations, ce qui inquiète vivement les climatologues.

Parallèlement, une approche apparemment contre-intuitive, consistant à convertir un gaz à effet de serre en un autre, pourrait permettre de ramener l’atmosphère à des concentrations préindustrielles de méthane, un puissant moteur du réchauffement planétaire.

A suivre…

CH 4 Moyennes mensuelles

CH 4 Indice annuel

Méthane et pergélisol, alerte!

RTS Prise de Terre 1.06.2019 CH4 Méthane

  • Le méthane croit de manière alarmante dans l’atmosphère
    1.06.2019 reporterre.net
  • La mystérieuse et inquiétante flambée des émissions de méthane
    31.05.2019 lemonde.fr
    La forte hausse de ce gaz à effet de serre, qui pourrait provenir des zones humides tropicales, risque d’accélérer le dérèglement climatique.
  • Record methane levels pose new threat to Paris climate accord
    24.05.2019 ft.com
  • Le méthane, cet autre ennemi du climat
    30.04.2019 alternatives-economiques.fr
    Le méthane a un impact climatique beaucoup plus élevé que le CO2 et ses émissions grimpent rapidement. Un sujet qu’il est urgent de mieux prendre en compte.
  • Le méthane du permafrost augmente le réchauffement
    17.04.2019 blogs.letemps.ch/dorota-retelska
    Dorota Retelska, décrypte les nouvelles du climat. Docteure ès Sciences de l’UNIL, auteure d’Antarctique-Ouest dans le Vide, elle alerte sur les dangers du climat depuis plusieurs années. Elle est active dans plusieurs organisations de défense du climat, entre autres l’Association Climat Genève, Greenpeace, TACA, et le Collectif Climat 2020.

  • Très forte croissance du méthane atmosphérique au cours des quatre dernières années 2014-2017: conséquences pour l’Accord de Paris (revue Global biochemical cycles)
    5.02.2019 agupubs.onlinelibrary.wiley.com

Méthane, une solutions?

Une approche apparemment contre-intuitive, consistant à convertir un gaz à effet de serre en un autre, pourrait permettre de ramener l’atmosphère à des concentrations préindustrielles de méthane, un puissant moteur du réchauffement planétaire (université de Stanford).

  • Comment libérer du CO2 dans l’atmosphère pourrait réduire le réchauffement climatique
    24.05.2019 www.futura-sciences.com
  • La conversion du méthane en dioxyde de carbone pourrait aider à inverser la tendance du changement climatique?
    22.05.2019 www.techexplorist.com
  • Des chercheurs de Stanford décrivent leur vision d’une solution rentable pour lutter contre le changement climatique
    20.05.2019 news.stanford.edu
  • Élimination du méthane et restauration atmosphérique
    20.05.2019 L’étude publiée dans Nature (payante).
    Les zéolithes et autres technologies devraient être évaluées et poursuivies pour réduire les concentrations de méthane dans l’atmosphère de 1 860 ppb à des niveaux préindustriels d’environ 750 ppb. Un tel objectif de restauration de l’atmosphère fournit un cadre positif pour le changement à un moment où une action climatique est désespérément nécessaire.

Vidéos, méthane

Institut de Stanford Woods pour l’environnement

Qu’est ce que le méthane?